0

     
 
  Création 2018
Chaillot en partage à la Goutte d'Or
"Paysage d'ensemble"

 
  Créations Cies de répertoire
 
  Clear and Disorder
Staatstheater de Braunschweig - Allemagne - 2012
 
   
  Never alone
Villa Fridhem Härnosand, Suède - 2010
 
   
  Dans tout ça / Alles in Allem
Théâtre de Freiberg - Allemagne - 2007
 
   
  To meet you
Festival ArtRage - Perth -
Australie- 2005
 
   
  On the edge
Rep. Theatre Dundee, Ecosse - 2003
   
 

 

   
 
   
  Création vidéo-danse-performance
   
  Perfomance
Annabelle Bonnéry et Alexis di Maggio - 2011 - Galerie Deneulin
 
   
  Akiko - 2003
  Akiko
  Créations Cie
TWO SEUL - 2017
Hexagone de Meylan - avril 17
 
Instantané #1 - 2016
Hors les murs
 
Atropos 2013/2015
Hexagone de Meylan - janvier 2015
 
People
Opéra de Dijon - 16 et 17/11/11
 
Corps déployés...
Biennale de la danse - 2010
 
R.A.W.A.R.
Mains d'Œuvres, Saint-Ouen - 2009
 
Exquises
La Faïencerie - 2008
 
Virus//Antivirus
MC2 de Grenoble - 2007
 
EXCITE
O Espaço do tempo - 2007
 
Qué calor
Centre culturel de Belem - Lisboa - 2005
 
9min - 2003
9min
 
Les caudataires
Le Toboggan - 2003
 
Mém(n)oire
Le Toboggan - 2003
 
Entre 1998 et 2003, nous avons participé au Groupe Zoïle, collectif d'artistes en réalisant 2 pièces "Salé" et "Horace Phreg"
 
Je est un autre
Théâtre d'Enghein les Bains - 1998
Actualités

"Paysage d'ensemble"

Prochaines dates : 1er et 2 décembre 2018, Théâtre national de Chaillot - Paris

 

Annabelle Bonnéry, chorégraphe de la Cie Lanabel a été nommée Directrice de la Cie National de danse contemporaine de Norvège. Elle prendra son poste en août 2018 - voir Carte Blanche - Bergen


La Cie Lanabel est soutenue cette saison par :

COPRODUCTION : Théâtre national de Chaillot, Hessische Staatsballett et Staatstheater Darmstadt/Wiesbaden, Espace Malraux/Scène nationale de Chambéry et de Savoie.
AVEC LE SOUTIEN de l'ADAMI et de l'Hexagone/Scène nationale arts-science de Meylan.
RÉSIDENCE DE CRÉATION : CDC La Termitière de Ouagadougou, CDC Le Pacifique de Grenoble, Dôme Théâtre d'Albertville.


 

   

. . .